Le bonus de
Cléopâtre vue par une ado

Bienvenue sur la page BONUS de Cléopâtre vue par une ado !

Clique sur les mots clés et fais le plein d’infos sur Cléo et l’Égypte et la Rome antiques !

Mots clés
Égypte Antique

Voici deux vidéos sympas pour réviser ton Égypte antique :

Alexandrie

Visite l’Alexandrie d’Alexandre reconstituée… comme si tu y étais !

Découvre l’Alexandrie antique ses monuments, ses habitants, son fameux phare, et sa bibliothèque :

Temples

 

En Égypte antique, les temples n’étaient pas seulement des édifices religieux dédiés au culte. On y trouvait aussi des habitations pour les prêtres ou les prêtresses, des ateliers de production (poterie, huile, papyrus, embaumement d’animaux sacrés, etc.) et une maison de vie (= un lieu d’enseignement scolaire). S’y ajoutait souvent un domaine agricole pour nourrir tout ce petit monde !

C’était des constructions gigantesques : à la mesure de l’importance de la religion pour les Égyptiens de l’Antiquité.

Il y avait deux catégories de temples :

– Les temples cultuels : consacrés aux cultes officiels des dieux égyptiens.

Ici, tu peux admirer le temple de la déesse Isis sur l’île de Philae :

Mini-vidéo sur ce temple sublime :

– Les temples funéraires : où l’on vénérait les pharaons divinisés après leur mort. Voici celui de la déesse-pharaonne Hatchepsout à côté de Thèbes :

Alexandre le Grand

Dans ces vidéos, tu vas tout apprendre sur la vie de l’un des plus grands conquérants de l’histoire : Alexandre le Grand (il portait bien son nom !)

Bibliothèque d'Alexandrie

Cette vidéo est en anglais, mais rassure-toi, elle est bien sous-titrée ! Et surtout, elle te permet, grâce à des illustrations BD, de découvrir cette bibliothèque magique :

ATTENTION : Fake News ! Certains prétendent que la bibliothèque d’Alexandrie fut détruite par un incendie pendant la guerre d’Alexandrie que Jules César remporta, mais c’est faux. Ce jour-là, ce sont des entrepôts à côté du port qui partirent en flammes : ils étaient remplis de papyrus, copies des authentiques textes de la bibliothèque et destinés à l’export. D’où la méprise !

Scribes

Dans cette présentation amusante d’une classe de CM2, découvre les scribes, ces super-champions de la culture égyptienne :

Ici, on te parle aussi de scribes grâce à la statue Le Scribe accroupi (musée du Louvre). Figure-toi que les scribes ne faisaient pas qu’écrire : c’était des hommes dotés d’un immense savoir et très considérés dans la société.

Papyrus

Le papyrus est une… plante ! On en trouve beaucoup sur les rives du Nil en Égypte. Dans l’Antiquité, on transformait ses tiges en feuilles de papier, mais on s’en servait aussi pour la construction de meubles, de bateaux, etc.

C’est magique ! Quand on pense que cette plante d’apparence fragile a permis de fabriquer ce matériau résistant sur lequel les Égyptiens antiques ont dessiné la plus ancienne carte connue (le papyrus minier de Turin) !

Voici un tuto pour fabriquer ton propre papyrus ! Envoie-nous les photos de tes créations à cette adresse.

Jules César

Regarde ce draw my life d’un ado sur Jules César : dessin sympa et bio complète en moins de 8 minutes, bravo !

Pourquoi la plupart des empereurs romains s’appelaient César ? La réponse dans cette vidéo :

Momies de chats

Et si dans une momie de chat… il y avait plusieurs félins ! Vive l’archéologie numérique !

Le Louvre-Lens retrace l’histoire des animaux en Égypte antique :

Des momies d’animaux découvertes à Saqqarah, en Égypte :

Eunuque

C’est un peu délicat d’expliquer ce qu’est un eunuque, c’est surtout horrible…

Bon, je me lance : un eunuque est un homme castré, un homme auquel on a ôté les testicules.

Tu te demandes pourquoi on a pratiqué de telles horreurs ? La réponse dans cette vidéo. (Attention, on ne voit que des dessins schématisés, mais si tu es sensible et/ou que tu as moins de 12 ans, mieux vaut demander l’avis d’un adulte avant de la regarder.)

Isis et Osiris

Né de la rencontre du dieu du ciel et de la déesse de la terre, Osiris devient roi d’Égypte et épouse sa sœur Isis. Mais Seth, son plus jeune frère, est jaloux. Il va tout faire pour prendre sa place :

Le mythe d’Osiris et d’Isis en moins de deux minutes et en musique… une drôle d’histoire en rap !

Crue du Nil

Quand le Nil débordait au début de l’été et irriguait les plantations, les Égyptiens faisaient la fiesta : ils étaient super contents et rassurés. La récolte serait bonne, pas de famine cette année !

Ils en profitaient pour remercier et combler d’offrandes Sobek, dieu de l’eau et de la fertilité… à tête de croco !

 

Mer Rouge

La mer Rouge est une mer aussi bleue que toutes les mers de la Terre. Elle se situe entre l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Tu ne peux pas la louper, sa superficie est de 450 000 km² ! C’est une mer d’une grande importance stratégique et commerciale qui permet aux navigateurs en provenance de la mer Méditerranée et à destination de l’océan Indien, ou vice-versa, de ne pas être obligés de faire le tour de l’Afrique. C’est un raccourci, quoi !

Mais pourquoi appelle-t-on cette mer « Rouge » alors qu’elle est bleue ?

Grâce à la cosmologie chinoise ! Ce n’est qu’une hypothèse, mais elle est tellement poétique que j’ai envie de te la raconter :

Tout commence… dans l’Antiquité chinoise, où l’on désigne les points cardinaux par des couleurs.

Chaque point cardinal est décrit en fonction de sa place par rapport au souverain chinois sur son trône, rituellement tourné face au sud.

Au centre, le jaune : la couleur de la terre è c’est la couleur impériale, celle du centre et du souverain seigneur de toute la terre.

Au Nord : le noir : le souverain a derrière lui la région du Nord, du froid, des ténèbres et de l’humidité, correspondant à l’élément eau et à la couleur noire. (D’où la « mer Noire » !)

– À l’Est : le vert : à gauche du souverain il y a la région de l’Est, du matin, du printemps, de la végétation, correspondant pour cette raison à l’élément bois et à la couleur verte ;

À l’Ouest : le blanc : sur la droite du souverain, la région de l’Ouest, du soir, de l’automne, correspondant à l’élément destructeur, le métal, et à la couleur blanche du deuil.

Et au Sud : le rouge : devant le souverain se trouve la région du Sud, de la chaleur, de la lumière et de la sécheresse, correspondant à l’élément feu et à la couleur rouge è D’où la « mer Rouge » !

Les Grecs se seraient naturellement inspirés de cette cosmologie chinoise transmise par les peuples d’Orient. Jolie histoire, non ?

Calendrier

En 46 av. J.-C., Jules César introduit un judicieux calendrier mis au point par l’astronome Sosigène d’Alexandrie, en Égypte.

Ce calendrier a été employé pendant près de 2 000 ans et c’est une version à peine modifiée en 1582 (par le pape Grégoire XIII) que nous utilisons encore aujourd’hui.

Jules César impose une année de 365 jours divisée en 12 mois de longueur inégale. Il la fait aussi débuter le 1er janvier.

Pour réduire l’écart entre l’année calendaire et la rotation de la Terre autour du Soleil, on ajoute un 366e jour au calendrier une fois tous les quatre ans après le 22 février (aujourd’hui, c’est après le 28 février). C’est ce qu’on appelle « une année bissextile ».

Question cruciale : D’où vient le mot « bissextile » ?

Réponse (accroche-toi, c’est un peu pointu) : Les Romains nomment les jours ordinaires d’après le jour important qui les suit è Le 22 février est désigné par l’expression : sexto ante calendas martii (sixième jour avant les calendes de mars = les calendes de mars sont les jours intercalaires avant le premier jour du mois de mars qui a longtemps été le premier mois de l’année romaine). Le 366e jour est en conséquence appelé « bis sexto ante »… D’où le nom de « bissextile » qui est encore donné aux années correspondantes !

La mort de César

Les historiens racontent cet assassinat, les peintres l’illustrent… tragédie de la fin d’une histoire vraie :

« Alors Métellus lui prit la robe de ses deux mains, et lui découvrit le haut de l’épaule ; c’était le signal dont les conjurés étaient convenus. Casca le frappa le premier de son épée. » (Plutarque)

La Mort de César par Karl von Piloty.

« De quelque côté qu’il se tourne, il ne trouve que des épées qui le frappent aux yeux et au visage : telle qu’une bête féroce assaillie par les chasseurs, il se débattait entre toutes ces mains armées contre lui. (…) Mais quand il vit Brutus venir sur lui l’épée nue à la main, il se couvrit la tête de sa robe et s’abandonna au fer des conjurés.» (Plutarque)

La Mort de César par Vincenzo Camuccini.

« Quand il fut mort, tout le monde s’enfuit, et il resta quelque temps étendu par terre. Enfin trois esclaves le rapportèrent chez lui sur une litière, d’où pendait un de ses bras. » (Suétone)

La Mort de César par Jean-Léon Gérôme.

Phare d'Alexandrie

Le phare d’Alexandrie reconstitué :

La très chouette présentation animée d’une classe de CM2 :

Une version du phare inattendue dans ce court-métrage très fun :

Mythologie

La mythologie égyptienne est un vrai casse-tête… dans ces deux vidéos, on t’aide à y voir plus clair :

Formation de la tortue

Juste pour rire, la formation de la tortue, dans le film Astérix aux jeux olympiques :

Gymnase

Dans l’Antiquité, le gymnase désigne l’ensemble des équipements sportifs dont dispose chaque cité. C’est un lieu public, placé sous la surveillance d’un gymnasiarque : un citoyen élu et chargé de subvenir aux frais d’entretien des gymnases, de payer les maîtres d’exercices et d’assurer le service des jeux gymniques comme les courses aux flambeaux (les lampadédromies), les fêtes et les cérémonies.

Le « gymnasium », c’est le « lieu où l’on s’entraîne nu », car dans l’Antiquité grecque, l’entraînement physique se pratiquait nu. (Perso, je préfère porter un jogging quand je fais du sport, pas toi ?)

Bataille d'Actium

La bataille d’Actium, vue par les historiens : une magnifique reconstitution en latin (sous-titrée, je te rassure !) On voit super bien les bateaux et, pour une fois, on salue le courage de Cléopâtre :

Une autre version plus longue, mais très fun, qui débute bien avant Actium et te raconte l’histoire de César, Marc Antoine, Cléo et Octavien avec un humour qui décoiffe :

Hiéroglyphes

L’écriture hiéroglyphique égyptienne est apparue à la fin du IVe millénaire avant notre ère en Haute-Égypte. Elle est utilisée jusqu’à l’époque romaine, pendant plus de 3 000 ans !

C’est un système d’écriture figurative : les caractères qui la composent représentent des objets, mais aussi des plantes, des figures de dieux, d’humains et d’animaux, etc.

Les égyptologues y distinguent traditionnellement trois catégories de signes :

  • les signes-mots (ou idéogrammes), qui désignent un objet ou, par métonymie, une action ;
  • les signes phonétiques (ou phonogrammes), qui correspondent à un son (consonne, suite de consonnes ou voyelles) ;
  • les déterminatifs, signes « muets » qui indiquent le champ lexical auquel appartient le mot.

Amuse-toi à écrire ton prénom en hiéroglyphe en suivant ce lien.

Si tu veux tout savoir sur les hiéroglyphes et comprendre comment les déchiffrer, tu peux regarder la série de vidéos du Scribe (c’est assez dense, mais super intéressant et complet, accroche-toi !).

Tu trouveras l’épisode 1 ci-dessous :

Embaumement

En Égypte ancienne, pour conserver le corps des personnes (ou des animaux) mortes, on les embaumait. C’était très technique et pas forcément ragoûtant : éviscération, assèchement du corps, bandelettage…

Hérodote (le 1er historien grec) nous a laissé un témoignage très détaillé du travail des « embaumeurs » :

« Tout d’abord à l’aide d’un crochet de fer, ils retirent le cerveau par les narines ; ils en extraient une partie par ce moyen, et le reste en injectant certaines drogues dans le crâne. Puis avec une lame tranchante en pierre d’Éthiopie, ils font une incision le long du flanc, retirent les viscères, nettoient l’abdomen et le purifient avec du vin de palme et, de nouveau, avec des aromates broyés. Ensuite, ils remplissent le ventre de myrrhe pure broyée, de cannelle et de toutes les substances aromatiques qu’ils connaissent, sauf l’encens, et le recousent. Après quoi, ils salent le corps en le couvrant de natron pendant soixante-dix jours ; ce temps ne doit pas être dépassé. Les soixante-dix jours écoulés, ils lavent le corps et l’enveloppent tout entier de bandes découpées dans un tissu de lin très fin et enduites de la gomme dont les Égyptiens se servent d’ordinaire au lieu de colle. Les parents reprennent ensuite le corps et font faire un sarcophage de bois, taillé à l’image de la forme humaine, dans lequel ils le déposent ; et quand ils ont fermé ce coffre, ils le conservent précieusement dans une chambre funéraire où ils l’installent debout, dressé contre un mur. »

Dans cette vidéo, on t’explique comment les Égyptiens envoyaient leurs défunts dans l’au-delà :

Mode égyptienne

Allez, hop ! Une petite immersion dans la mode égyptienne de l’Antiquité. Pas besoin d’être une fashion victim pour regarder ! (N’hésite pas à cliquer sur les liens indiqués dans la description de la vidéo, tu apprendras une foule de choses !) :

Postérité

Comme tu le sais, Cléopâtre est la star mondiale des figures historiques féminines. Je ne résiste pas au plaisir de te montrer la bande-annonce du film Cleopâtra (1963), avec Elizabeth Taylor. C’est du grand spectacle :

Maintenant que tu connais la vie de Cléo, fais-toi plaisir avec ce super dessin animé de 1968 :  Astérix et Cléopâtre. Amuse-toi à noter les anachronismes !

Envie de connaître le look d’aujourd’hui de Cléo, Jules César, Alexandre le Grand, Cicéron, Octavien ou Marc Antoine ? N’hésite pas à aller regarder le feed Instagram de @royalty_now_, alias Becca Saladin. C’est addictif !

En cliquant sur ce lien tu pourras lire un article illustré consacré à cette artiste graphiste.

INSCRIPTION NEWSLETTER

Ne manquez aucune actualité du Poulpe en vous abonnant à notre newsletter !